Millesimes.info

Edition du 18/04/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
BEAUCHENE (Bl)
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
André MATHIEU (BI)
ABBE DINE
CHARBONNIERE
HAUT DES TERRES BLANCHES
JACUMIN (Bl)
SAJE (Bl)
SOLITUDE
LES 3 CELLIER (Bl)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
SERGUIER (Bl)
TOUR SAINT-MICHEL
SABON ROCHEVILLE
BOIS DE BOURSAN
GRADASSI
MASQUIN
NALYS
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
GARRIGUE (VA)
MOULIN (Vi)
TARA (Ve)
Pierre AMADIEU (Gigondas)
DEURRE (Vi)
CROIX DES PINS (Gigondas)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
CARABINIERS (Lirac)
JABOULET (Ermitage)
SAINT CLAIR (Cr-H)
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
DUCLAUX (CR)
JONCIER (Lirac)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
4 VENTS (Cr-H)
BRUYERES (Cr-H)
OR ET DE GUEULES (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
Gilles FLACHER (SJ)
JAQUES FAURE (Die)
GUY FARGE (SJ)
PEYRE (Lu)
PUY DES ARTS (Lu)
ROUCHIER (SJ)
ROYERE (Lu)
MONTINE (GA)
GRANGIER (CO)
LA VERRERIE (Lu)
AURETO (Lu)
BIZARD (GA)
FONTVERT (Lu)
PICHON (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

CLAVEL
ALARY (BI)
REDORTIER
AMAUVE
BEAUVALCINTE
GAYÈRE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
CAVE DE GRAVILLAS
COLLINES
ROLIÈRE
LAURIBERT
MAGALANNE
BERNARDINS
CHATEAU VIEUX
CROIX BLANCHE
Cave SAINTE-CÈCILE
CHAPELLE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
JULIETTE AVRIL*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ENCHANTEURS (Ve)*
(PESQUIÉ (Ve)*)
CAMARETTE (Ve)*
PUY MARQUIS (VE)*
(PIERRE DU COQ*)
PÉQUELETTE (Vi)
CLOS des CAZAUX (Va)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
VALCOMBE (Cn)
(MOURGUES DU CRES (Cn))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
FONTENILLE (Lu)
(CANORGUE (Lu)*)
POULET (Die)
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

AURE
BONUM VINUM*
GRAVENNES
FAVARDS
(CABASSE)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
LOU FREJAU
BANNERET*
BRUSQUIÈRE*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

(SAINT-VINCENT (Vi))
TERRA VENTOUX
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(Baron d'ESCALIN (GA))
COTES-DU-RHONE
DIVERS

(CAVE DE VISAN)
FONTSEGUGNE*
MARTIN

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine des BOUQUERRIES


Depuis 1935, la famille Sourdais exploite le domaine des Bouquerries. C’est aujourd’hui au tour de Guillaume et Jérôme de pérenniser le développement de ce domaine de 29 ha. Les vignes sont enherbées et les contre-bourgeons éliminés afin de maîtriser les rendements. Voilà un très beau Chinon cuvée Confidence 2014, coloré, alliant rondeur et charpente, est bien typé également, avec des tanins souples et très équilibrés, de bouche puissante et souple à la fois, que l’on vous conseille avec une palette de porc aux lentilles ou un poulet à la crème. Leur Chinon cuvée Royale 2015, issu de très vieilles vignes de plus de 50 ans, très bien élevé 10 à 12 mois en fûts de chêne, de robe brillante, avec des notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois, un vin dense et persistant. prometteur. Le Chinon Tradition 2015 fleure les framboises et les sous-bois, associant richesse et fondu en bouche. Quant au Chinon blanc 2015, c’est un joli vin minéral et très fin, qui sent le chèvrefeuille en finale. Séduisant Chinon rosé 2015, avec cette finale poivrée très élégante et ce Chinon blanc Coteaux de Sonnay 2014, Chenin sur sol argilo-calcaire, élevé 12 mois en fûts de chêne, avec ces notes de fleurs et de noisette spécifiques, marqué son terroir.

Guillaume et Jérôme Sourdais
4, Les Bouquerries
37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 10 50
Email : gaecdesbouquerries@wanadoo.fr
Site personnel : www.domainedesbouquerries.com

Domaine de la CHAISE


Ici, on est vigneron de père en fils depuis six générations. En 1899, Alexis Davault achetait une partie du vignoble du Prieuré de la Chaise dont l'origine remonte au Xe siècle. Son fils Eugène agrandit à son tour le vignoble et sera suivi par Maurice qui, en 1948, acquiert un autre lot de vignes du Prieuré de la Chaise. De 1986 à 2004, le vignoble du Domaine de la Chaise est géré par Jean-Pierre et son fils Christophe. En 2004, c'est au tour de Christophe de poursuivre la tradition, Jean-Pierre étant à la retraite. Quentin représente la 7e génération. Depuis 1980, 45 ha de vignes ont été achetés ou replantés, ce qui porte la superficie du domaine à 57 ha de vignes situées sur des coteaux dont les sols reposent sur tuffeau du Turonien moyen ou sur argiles à silex. De nombreux investissements ont été réalisés à la cave depuis une quinzaine d'années, dans le souci de l'amélioration constante de la qualité (thermorégulation, cuverie, pressoirs pneumatiques). Excellent Touraine Chenonceaux rouge 2014, médailles d’or à Paris et d’argent aux Vinalies, Côt et Cabernet, très typé, aux tanins amples, aux notes de cassis mûr et de groseille, à prévoir, par exemple, sur un poulet à l'estragon ou un saucisson brioché. Le Touraine Sauvignon 2015, médaille de Bronze à Mâcon, avec ces senteurs florales et fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées, associe élégance et puissance, tout en finesse, d’une grande fraîcheur au nez comme en bouche, toujours très séduisant comme le Touraine rosé 2015 médaille d’Or à Paris, vinifié par pressurage, de jolie teinte orangée, qui sent l’abricot et la fraise, d’une finale rafraîchissante. Le Touraine blanc 2014, médailles d’Argent à Mâcon et au Mondial du Sauvignon, est d’un beau jaune pâle, finement bouqueté avec des notes de pomme, de lis et de noisette, d’un bel équilibre entre fraîcheur, rondeur et fruité, de bouche tendre mais vivace, parfait avec une terrine de brochet ou une friture d'ablettes. Remarquable Touraine Les Clos rouge 2011, marqué par son cépage Côt, solide et dense, aux nuances spécifiques de griotte, un vin puissant, de très bonne garde.

Christophe Davault
37, rue de la Liberté
41400 Saint-Georges-sur-Cher
Téléphone :02 54 71 53 08
Télécopie :02 54 71 53 08
Email : domainedelachaise@orange.fr
Site personnel : www.domaine-de-la-chaise-41.com

Les VIGNERONS de BUZET


Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe. Quelque 94% de l’appellation Buzet, 1870 ha, offrent 10 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Un chai d’élevage hébergeant plus de 2 000 barriques instillant mille saveurs à ce grand vin que 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans les chais (1ère entreprise française agroalimetaire à avoir été évaluée ISO 26000). Leur Buzet rouge Château de Gueyze 2012, avec ce nez complexe de groseille et d’humus, est un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, très classique, charpenté, alliant structure et velouté, d’excellente garde. Le Buzet rouge La Tuque de Gueyze 2014 est tout en bouche, rond, charmeur, aux tanins mûrs. “Pour ce millésime 2014, raconte David Bidegaray, après un été anormalement frais et humide, nous avons eu un mois de septembre et un début d’octobre particulièrement ensoleillés et chauds. Cela a permis de modifier radicalement une vendange qui s’annonçait compliquée en termes de maturité et d’état sanitaire. Résultat : autant en rosé et blanc, qu’en rouge, les vins sont aromatiques, équilibrés et flatteurs. Pour les rouges de Buzet, les structures tanniques sont assez “soft” mais suffisantes avec un enrobage assez étonnant sur des vins si jeunes. Dans l’ensemble, millésime de bon niveau.” Remarquable Buzet Oniric 2014, avec une étiquette superbe, pur Cabernet-Sauvignon, d’un beau rouge vif, ample et tannique, bien typé, au nez subtil, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de fumé et d’épices, de bouche pleine. Le Buzet Château de Padère rouge 2014 est charnu, associant structure et finesse, de robe intense, au nez de framboise et des notes de cannelle. Leur Buzet Domaine de la Chapellanie rouge 2015 est de couleur bien soutenue, très parfumé, aux tanins souples. Le Baron d’Ardeuil Vieilles Vignes 2014, aux tanins souples, bien élevé, au nez complexe et subtil dominé par le cassis mûr et l’humus. Leur Buzet blanc Château Loustalet 2015, 65% Sémillon, 25% Sauvignon et 10% Muscadelle, classique, aux senteurs d’agrumes, très bien vinifié comme le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2015, Sémillon 55% et Sauvignon 45%, sols de graves et argilo-calcaires, aux senteurs persistantes (reinette, citron...), un vin fin, très persistant, alliant puissance et élégance, et cette cuvée Sans Sulfites Ajoutés Buzet blanc 2015, de robe jaune clair, nerveux et franc.

Directeur : Pierre Philippe
5, avenue des Côtes-de-Buzet
47160 Buzet-sur-Baïse
Téléphone :05 53 84 74 30
Télécopie :05 53 84 74 24
Email : buzet@vignerons-buzet.fr
Site personnel : www.vignerons-buzet.fr

CHATEAU LA CROIX MEUNIER


Cette propriété familiale, exploitée par la SCEA Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au GFA Meunier. C’est la 5ème génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Emilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation. Voilà un très savoureux Château La Croix Meunier cuvée Georges Meunier 2014, à la robe profonde, aux arômes d'épices, de cuir et de myrtille, d'une belle complexité, qui développe des tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale, aux nuances de réglisse et de mûre.  J’ai beaucoup apprécié également le 2009, de robe pourpre soutenu, superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux et persistant, de garde comme le 2008, qui développe des arômes de musc et de griotte, aux tanins enrobés mais riches, bien charnu. Le 2006 se goûte particulièrement bien, de couleur profonde, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin corsé et dense, de très bonne évolution.

Pierre et Sandrine Meunier
n° 7 Montlabert
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 88 15 26 19
Télécopie :05 57 24 72 54
Email : chateaulacroixmeunier@vinsdusiecle.com
Site : chateaulacroixmeunier


> Nos dégustations de la semaine

Château LAGARDE


Un vignoble de 12 ha en bio. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie. Je reste convaincu que l'agriculture biologique apporte un plus au vin.”
Cela donne cet excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2010, élevé en fûts de chêne, de belle robe soutenue, bouche puissante, charnu, parfumé (griotte, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, qui poursuit son évolution. Le 2009 est de couleur pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, de bouche ample et fondue, tout en charme. Beau 2006, bien charnu, ferme et persistant, tout en bouche, avec des arômes de fraise des bois et de truffe, aux tanins fermes mais souples, un vin puissant et chaleureux.
Goûtez le Tradition 2014, aux nuances de mûre, souple, corsé et réussi. Le Clairet est tout en séduction, floral, friand, parfait sur les grillades. Excellent blanc (Colombard et Ugni Blanc), élevage en barriques sur lies, très fruité, avec, en bouche, une connotation de pomme cuite, bien équilibré, très séduisant. Très beau gîte sur place.

Paul-Henry Nerbusson

Domaine de la POULETTE


Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine.
“2015 : superbe millésime, nous dit François Michaut, le temps était excellent pour la vigne, il y a eu un peu moins de quantité due à la grêle, mais ce sera un vin coloré, charpenté, tout en restant souple. Une année en “5” typique.
Nos récompenses : médaille d'Or pour le Bourgogne Blanc 2012 au concours des vins de Lyon 2015, médaille de Bronze pour le Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les 2010 au Concours Burgondia 2015 et aussi pour cette cuvée, une autre médaille d'Or Féminalise 2015, médaille d'Argent pour le Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2010 au concours Burgondia, à celui de Lyon et Féminalise 2015 !
Une nouvelle cuverie, toute en longueur, spectaculaire a vu le jour en 2015.”
Vous allez aimer ce Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2011, parfumé, d’une belle complexité où s’harmonisent le cassis, la cerise et les sous-bois, de bouche chaleureuse comme ce 2010, où s’entremêlent les saveurs de fruits surmûris en bouche, de couleur grenat soutenu, aux tanins bien équilibrés, un vin généreux et ample. Le 2009 est un vin avec beaucoup de matière, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges, de musc et de réglisse, ample en bouche, particulièrement séduisant en ce moment.
Remarquable Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Poulettes 2011, avec des notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un beau vin gras et ferme, tout en séduction, à déboucher sur une épaule d'agneau braisée ou un bœuf bourguignon. Le 2010 est corsé, charmeur et racé, de bouche persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, de belle évolution comme en atteste ce 2006, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, et le 2003, remarquable aujourd’hui, où s’entremêlent des notes de cassis mûr, de poivre et de réglisse. 
Très beau Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, chaleureux, tout en bouche, bien marqué par son terroir spécifique, coloré et racé, au nez de fruits mûrs et d’épices, qui mêle finesse et charpente, harmonie et richesse. Le 2010 est un grand vin, aux notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, cerise noire), un vin gras et ferme, tout en séduction comme ce superbe 2007, très typé, puissant et subtil à la fois, une réussite, gras, charpenté, avec des arômes marqués de cannelle et de groseille.
Le Nuits-Saint-Georges 2006, médaille Argent Féminalise, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, est bien classique de son appellation, de robe intense.
Goûtez toujours le Côtes de Nuits Villages Blanc 2014, de bouche franche et fruitée, avec un nez à dominante de fruits secs, très aromatique, et ce Bourgogne Blanc 2013, séduisant par sa souplesse et sa persistance d’arômes.

François et Françoise Michaut-Audidier

Vignobles ROBIN


Les Vignobles Robin regroupent des propriétés différentes :
Le Château Rol Valentin : en juin 1994, Eric Prissette, ancien joueur de football professionnel, achète une “girondine” au cœur du vignoble de Saint-Émilion, une jolie maison entourée de vignes… Ce cru est rebaptisé Château Rol Valentin et s’agrandit pour compter 7,30 ha de vignes. En 2009, Nicolas et Alexandra Robin rachètent cette propriété.
Ce Saint-Émilion GC Château Rol Valentin 2013, Merlot (90%, le reste en Cabernet franc), vignes de 40 ans en moyenne, élevé en barriques sur lies pendant 14 à 16 mois, a un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelle, harmonieux, un vin de couleur profonde aux reflets violacés (35 €). Le 2012 a des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin bien corsé et de très bonne évolution. Le 2011, aux tanins mûrs mais présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, est savoureux.
Ce Pomerol Clos Vieux Taillefer 2012 (très jolie bouteille personnalisée) pur Merlot, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme. Le Clos Vieux Taillefer est, à l’origine, une parcelle de vigne achetée en 1875 par la famille Robin. En août 2008, Nicolas et Alexandra Robin la rachètent à leur grand-père Francis Robin. Goûtez le Pomerol Clos Grangeneuve 2013, 100% Merlot, vignes de 40 ans en moyenne, élevé en barriques sur lies 14 mois environ, au nez complexe (fruits cuîts, humus), de bouche bien charnue, un vin charmeur et harmonieux (30 €).

Nicolas et Alexandra Robin
Lieu-dit Laussac
33350 Saint-Magne-de-Castillon
Tél. : 05 57 40 13 76
Fax : 05 57 40 43 54
Email : contact@vignoblesrobin.com
www.vignoblesrobin.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015

 




DOMAINE DE MONTS LUISANTS


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


CHATEAU MACQUIN


HENRY NATTER


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE GOURON


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE ALARY


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE PICHARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales