Millesimes.info

Edition du 10/03/2015
 

CHATEAU DOYAC

Sommet

Château DOYAC

“Ma philosophie, précise Max de Pourtalès, est ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...


À l’origine, je travaillais sur les marchés financiers en Allemagne, puis en France dans une banque privée, nous raconte Max de Pourtalès. Ma femme pensait épouser un banquier et trois mois après notre mariage, nous sommes venus vivre dans le bordelais. La banque allemande pour laquelle je travaillais fermait son agence à Paris, le mari de ma mère m’a proposé de venir travailler avec lui à Bordeaux. Dans la famille, nous avons toujours eu des caves et de belles bouteilles, je suis un vrai passionné, et n’ai pas hésité à 30 ans à quitter Paris pour apprendre le métier du vin et vivre à la campagne. J’ai donc fait mes premières armes au Château de Malleret où j’ai appris le métier, repris des études de viticulture pour parfaire ma formation. Nous avons acheté la propriété en 1992 car Château Doyac avait un très joli terroir argilo-calcaire, et c’est ce qui m’a plu d’emblée. Le vignoble compte 34 ha plantés (80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon). Sur ce type de sol, le Merlot convient très bien. J’adore les vins de la Rive droite donc j’ai plutôt envie de faire un vin chaleureux plutôt qu’un Médoc trop fermé. Cela correspond à mon goût ! Je privilégie le fruit, la fraîcheur, un vin facile à boire assez jeune sans avoir à attendre 10 ans avant de l’apprécier. Nous avons entrepris de rénover les vignes et les bâtiments en construisant des chais parfaitement adaptés et suffisaient spacieux pour travailler dans les meilleures conditions. Nous avons des cuves inox thermorégulées, vinifions avec les conseils de Éric Boissenot, un super œnologue, avec qui je partage la même compréhension du vin. Nous menons le vignoble en lutte raisonnée avec des engrais bio.?Mon épouse Astrid travaille avec moi. Elle faisait du théâtre à New-York, adore vivre à la campagne, et nous ne sommes qu’à une heure de Bordeaux et tout près de la mer. Pour la qualité de vie et m’adonner à mes autres passions, le surf et le polo, c’est parfait. Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques, opérationnel pour accueillir le 2011. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en barriques et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, très charmeurs, aux arômes de fruits persistants. Le 2010 est sans doute le millésime que j’ai le mieux réussi depuis le début de mon installation. Aussi bien en concentration, qu’en structure, en fraîcheur et en finesse. Le 2010, qui a bénéficié d’un élevage de 30% en barriques neuves, présente une couleur très foncée, encore plus soutenue que le 2009. La trame des tanins est très serrée. Nous avons battu des records d’IPT (indices de polyphénols totaux), de 85 pour des Merlots, ce qui est rare. La très belle vendange était homogène aussi bien pour le Merlot que le Cabernet-Sauvignon. Nous avons commencé les vendanges le 5 octobre pour les terminer le 20. Les rendements étaient plus faibles qu’en 2009. Les deux millésimes étant assez similaires, ce qui les différencie, c’est une plus grande acidité dans le 2010. Les rendements sont un peu plus faibles, les baies étaient petites donc nous avons obtenu un rapport peau-jus très faible. Nous avons récolté de tous petits raisins avec des peaux épaisses, nous n’avons fait aucune saignée en cuves, c’était parfait. Beaucoup de matière donne un vin volumineux en bouche, de très belle garde. Le 2010 est vraiment un vin extraordinaire, et le 2011, est dans la même lignée, ce qui est très encourageant. Notre terroir s’exprime de mieux en mieux chaque année. Depuis que nous avons repris en 1998, nous avons dû replanter en plus grande densité à l’hectare et nous choisissons les meilleurs porte-greffes. L’âge moyen du vignoble est de 18 ans et chaque année nous améliorons la qualité des vins grâce à cela. En 2011, nous avons attendu fin septembre pour vendanger à parfaite maturité et cela a été un élément clé. Nous avons réussi à maîtriser la vigueur de la plante, grâce à un travail en amont. Les raisins étaient d’un état sanitaire parfait, bien mûrs. Le 2011 est l’année du Cabernet-Sauvignon, les raisins magnifiques apportent de la structure au vin qui a une belle couleur, et se rapproche du 2010, mais avec un degré d’alcool moins important. En 2010, nous étions à 14,5°, en 2011 nous obtenons 13,5°, ce qui est plus équilibré et classique pour un vin du Médoc. Le 2011 est un millésime idéal en restauration, agréable à déguster dans sa jeunesse, avant le 2010. Pour moi, l’élevage représente 50% de la réussite du vin. Nous prenons les meilleures cuves pour élaborer Château Doyac élevé 12 mois en barriques. Esprit de Doyac, le deuxième vin est très charmeur avec 100% de Merlot. Il est élevé en cuves, un peu moins structuré, plus gourmand, plus rapide à boire, d’un excellent rapport qualité-prix. Je poursuis ma démarche qualitative. Nous avons fait énormément de travaux au niveau de la vigne et récoltons les fruits de nos efforts, le vin devient meilleur millésime après millésime, c’est un challenge particulièrement gratifiant pour nous.”

   

CHATEAU DOYAC

Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone : 05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SUD-OUEST
e_sud-ouest.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
CAMINADE
LA COUTALE
CROZE DE PYS
FAMAEY
GAUTOUL
LAVAUR
HAUTE-SERRE
NOZIÈRES
MERCUES
PAILLAS
SOULEILLAN
TRIGUEDINA
BOUT DU LIEU
(EUGÉNIE)
PECH DE JAMMES
PELVILLAIN
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE
GRAND-JAURE (P)
VIEUX TOURON (M)
CLOS DU BREIL
LAROQUE (BI)
MOULIN-POUZY (M)
GAILLAC
BOURGUET
LABARTHE
LECUSSE (Bl)
PIALENTOU (BI)
L'EMMEILLÉ
MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
PICHARD
PARADIS
VIELLA
CUQUERON
HUSTE (J)
ROUSSE (J)
SERGENT
BURGUÉ-SÉRÉ (J)
BORIES
GAILLON (M)
LAFITTE-TESTON
MONTAUD
NIGRI (M)
AUTRES APPELATIONS

VIGNERONS BUZET (Bt)
HAILLE (IGP)
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
GUILLAMAN (IGP)
HERREBOUC
CAVE IROULÉGUY (I)
JOY (IGP)
MALARTIC (IGP)
SAINT-GUILLHEM (F)
VOIE BLANCHE (VP)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
MAISON-NEUVE*
REYNE
ARMANDIÈRES
(PASSELYS)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
CROIX BLANCHE (BI)*
HAUT-FONGRIVE*
BERTRANOUX (P)
(LA BORDERIE (M))
POULVERE M)
TIREGRAND (P)
MAINE-CHEVALIER
PANISSEAU (BI)
GAILLAC
ADELAÎDE
GRAND CHÊNE
LACROUX
LESCURE
RHODES
SARRABELLE
MADIRAN
JURANCON

(Cru LAROSE (J))
AUTRES APPELATIONS

MAGNAUT
(GENSAC*)
MIRAIL
(PELLEHAUT)
(VIGNERONS BRULHOIS*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(TROTTELIGOTTE)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PIQUE-SÈGUE
(ROQUES-PEYRE*)
GAILLAC
MADIRAN
JURANCON
Prod. JURANÇON (J)
AUTRES APPELATIONS

(CAVE FRONTON (F))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château MELIN


Le Cadillac Côtes de Bordeaux rouge 2010, médaille d'Or au concours général Agricole Paris, est de bouche très parfumée, un vin bien corsé, riche en couleur, aux tanins présents, au nez de fruits cuits et d'humus. Joli Bordeaux blanc sec cuvée Osmose 2010, avec ce nez de fleurs fraîches et d'agrumes, associant nervosité et souplesse en finale, un joli vin de bouche tendre et ample, à prévoir sur une truite saumonée, par exemple.

Vignobles Claude Modet et Fils

33880 Baurech
Téléphone :05 56 21 34 71
Télécopie :05 56 21 37 72
Email : vmodet@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-modet.com

René KOCH & Fils


Le domaine René et Michel Koch est une entreprise familiale exploitant 12 ha de vignes. Depuis 2006, Michel gère le domaine et reste largement soutenu par ses parents. L'ensemble des parcelles se trouvent dans un cercle de 4 à 5 km autour de la maison, sur des sols et sous-sols très différents d'un coteau à l'autre ce qui permet d'adapter les cépages à chaque terroir. Depuis 2001, les vignes sont cultivées dans le respect de l'environnement et suivant le cahier de charge Tyflo (production intégrée - contrôle Ecocert). “La vendange 2013, nous dit Michel Koch, n’a pas été facile, ce n’est pas un secret, il fallait vendanger au bon moment, tout a été une question de timing. Avec peu de raisins et des rendements en baisse, nous avons réalisé un millésime fruité, équilibré et gouleyant, pour l’instant la vinification se passe bien, se sera sûrement un millésime de garde. Quant au millésime 2012, que nous proposons à la vente, c’est un vin qui s’ouvre bien, fruité, avec une belle mise en valeur des cépages, Muscat, Pinot gris et Pinot noir. Les Riesling sont très aromatiques, vraiment sur le fruit avec le côté citronné et racé du Riesling, et de beaux Sylvaners également.” Remarquable Riesling Grand Cru Muechberg 2011, aux notes minérales, où s'entremêlent les agrumes et les fruits secs, tout en bouche, un vin à déguster sur un pain de poisson. Le Pinot noir 2012 cuvée WH (ce sont les initiales des terroirs granitiques d'où est issue cette cuvée, le Winzenberg et le Heissenberg), aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, de bouche puissante et soyeuse, un vin ample, riche, velouté. Le Riesling Heissenberg 2012, de jolie robe dorée, très équilibré, d'une belle harmonie, tout en fruité et en finesse, souple, aux arômes de noisette et de narcisse. Beau Pinot Gris Vendanges Tardives 2010, savoureux, au nez intense où dominent la rose et le pain d'épices, alliant distinction et puissance, un vin complexe, tout en persistance aromatique, d'évolution lente. Le Crémant d'Alsace brut collectionne les récompenses, de belle robe jaune or, au nez subtil et persistant, de jolie mousse, aux senteurs de noix fraîche. Goûtez le Pinot Auxerrois blanc 2011, très équilibré, avec des nuances de fruits secs, et le Gewurztraminer Zoé 2009, parfumé, d'une belle expression, alliant élégance et vinosité au palais, qui s’accorde aussi bien sur une quiche au munster que sur un gâteau aux amandes et aux abricots.


5, rue de la Fontaine
67680 Nothalten
Téléphone :03 88 92 41 03
Télécopie :03 88 92 63 99
Email : contact@vin-koch.fr
Site personnel : www.vin-koch.fr

Domaine Jean CHARTRON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. L'histoire de la famille Chartron est intimement liée à celle de la Bourgogne et, plus précisément encore, à celle de Puligny-Montrachet. N'est-ce pas justement Jean-Edouard Dupard, premier de la dynastie, qui, maire de Puligny obtint l'association du nom de son village à celui de Montrachet ? Car, de père en fils, les Chartron sont des hommes de terroir. Pas n'importe lequel. Celui varié et magique de cette Bourgogne où l'on fait du vin depuis le IIIe siècle au moins. Les chais se trouvant au coeur des vignobles blancs les plus prestigieux, il est tout à fait logique que Jean-Michel Chartron se soit spécialisé quelque peu dans les vins blancs. Avec 13 ha de vignes, 16 appellations, dont 9 à Puligny-Montrachet, les vins blancs dominent avec 90% de la production. On se doute que la vinification des vins blancs s'opère de manière traditionnelle. L'ensemble des vins fermentent et font leur élevage en fûts de chêne, exception faite des appellations régionales pour lesquelles ces opérations ont lieu pour partie en fûts et pour partie en cuves. Pour les fûts, l'origine de bois de prédilection reste la région de l'Allier pour une grande majorité. Le pourcentage de fûts neufs, lui, varie de 10 à 40%, avec une moyenne d'âge jamais supérieure à 5 ans pour l'ensemble des fûts. La fermentation alcoolique dure 4 à 6 semaines, suivie par la fermentation malolactique, facilitée par une température de cave optimale de 17°. Durant cette période, les vins peuvent être bâtonnés plus ou moins légèrement selon le degré d'évolution. Débute ensuite l'élevage, toujours en fûts, en cave froide (12/13°), durant 8 à 12 mois selon l'appellation et le millésime du vin. A la fin de l'élevage, le vin est alors finement collé et mis en bouteilles... Fidèle à lui-même, ce formidable Bâtard-Montrachet 2012, un grand vin où la suavité s'allie à une fraîcheur d'une intensité rare, avec des senteurs minérales et florales complexes, riche, mêlant élégance et charpente, finesse et densité, avec ces notes de fleurs blanches, de coing et de miel, très persistant. Le Puligny-Montrachet Clos de la Pucelle Premier Cru blanc 2012 (fermentation en fûts de chêne dont 30% de fûts neufs et 70% de fûts de 1, 2 et 3 ans, élevage sur lies fines pendant 12 mois), gras, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de chèvrefeuille et d'agrumes, très bien équilibré en bouche, un vin puissant et distingué comme cet autre Puligny-Montrachet Premier Cru Clos du Cailleret 2012, de jolie robe dorée, très fin, de bouche fruitée, d'une belle harmonie, aux arômes de noisette, de fruits cuits, une grande réussite. Excellent Savigny-Lès-Beaune blanc Les Pimentiers 2012, qui a vraiment beaucoup de charme, avec des dominantes d'amande et de lis, intense, distingué. Le Saint-Aubin Premier Cru Les Murgers des Dents de Chien blanc 2012 sent la pomme mûre et les noisettes, de belle structure, tout en finesse d'arômes en bouche, très persistant. Toujours très typé, le Corton Charlemagne Grand Cru 2012, opulent, complexe et suave, où dominent des senteurs de pain grillé et de fruits jaunes, est un vin dense, d'une très jolie finale, avec des connotations de noisette et d'abricot sec. Le Chassagne-Montrachet Premier Cru Cailleret 2012, de bouche fraîche à dominante de pêche jaune et d'amande, tout en harmonie comme le Chassagne-Montrachet Les Benoites blanc 2012, de belle couleur dorée, classique et puissant, de bouche persistante, au nez d'amande fraîche, tout en finesse, très ample au palais. Excellent Puligny-Montrachet Premier Cru Folatières 2012, aux notes discrètes de noix et de rose, riche et complexe, tout en arômes. Goûtez encore le Hautes-Côtes-de-Beaune Sous La Roche rouge 2011, corsé, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, gourmand, à déboucher sur un gibier d'eau, et le Bougogne Pinot noir Clos de la Combe 2011, de bouche intense et dominée par la mûre, mêlant souplesse et intensité aromatique, de robe brillante.

Jean-Michel Chartron
13, Grande-Rue
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 99 19
Télécopie :03 80 21 99 23
Email : info@jeanchartron.com
Site personnel : www.jeanchartron.com

DOMAINE ALARY


Un domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en conversion bio depuis 2009. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muits… Excellent Cairanne La Brunotte 2010, au nez de griotte et de cassis mûrs, est dense et complexe, très parfumé en bouche avec une finale poivrée. Le Cairanne rouge La Font d’Estevenas 2009, aux arômes de violette et de réglisse, avec des tanins présents et soyeux à la fois, un vin ferme et généreux. Le Cairanne blanc La Font d’Estevenas 2009, qui a ce nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, un vin ferme et fruité comme leur Cairanne CDR-Villages La Jean de Verde 2009, corsé, de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de fraise, alliant structure et souplesse, d’excellente évolution comme le prouve ce 2007, d’une belle couleur grenat pourpre, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d’humus, harmonieux. Il y a aussi le CDR blanc sec La Chèvre d’Or 2011, de bouche fraîche et souple à la fois, aux notes de chèvrefeuille. Goûtez l’IGP Principauté d’Orange blanc sec La Grange Daniel Roussane 2011, de robe délicate, qui sent la rose, alliant nervosité et rondeur.

Denis Alary
La Font-d'Estevenas Route de Rasteau
84290 Cairanne
Téléphone :04 90 30 82 32
Télécopie :04 90 30 74 71
Email : domainealary@vinsdusiecle.com
Site : domainealary


> Nos dégustations de la semaine

Gérard et Laurent PARIZE


“La superficie de notre exploitation reste constante, me dit-on, mais la production diminue car la taille est de plus en plus sévère et pendant l’été, juin/juillet, des raisins sont enlevés pour concentrer les arômes et rendre la robe, plus profonde pour les rouges, plus dorée pour les blancs.”
Goûtez ce Givry rouge Premier Cru Les Grandes Vignes 2012, provenant d’un élevage d’environ 12 mois en fûts neufs, savoureux, légèrement épicé, aux tanins amples aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe, très réussi. Beau 2010, avec des notes intenses de fruits surmûris et d’épices, un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, d’excellente évolution (13 €, il les vaut largement). Le 2009, au nez intense et subtil à la fois (griotte, humus), est un vin charpenté et tout en rondeur. Le Givry Champ Nalot rouge 2012 (élevage en fûts d’une année), aux tanins présents mais soyeux, est un vin intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois. Très charmeur 2010, savoureux, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche, idéal sur un gibier d’eau (13 € environ). Excellent Givry blanc Premier Cru Les Grandes Vignes 2010, séduisant par ces nuances de chèvrefeuille et de citronnelle, de bouche subtile (fougère, pomme), suave et sec à la fois (12,50 €). Tout aussi réussi, le Givry blanc Champ Pourrot 2009, très bien vinifié, avec des notes de pêche et d’aubépine, intense, à la fois ample et distingué, est un très joli vin. Le Givry Champ Nalot blanc 2012, où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, un vin de bouche élégante, m’a particulièrement plu par sa finale très aromatique (13,50 €).

18, rue des Faussillons
71640 Givry
Tél. : 03 85 44 38 60 et 06 72 93 36 31
Email : laurent.parize@wanadoo.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure ; il est conforme à l’esprit de ce vin, Grand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix.
Superbe Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2012, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. J’apprécie tout autant le 2011, de belle couleur rouge grenat, au nez de fruits rouges croquants (framboise, groseille, cassis), avec des nuances épicées en bouche, un vin vraiment réussi, soyeux, de très bonne structure tannique et d’une belle harmonie, avec beaucoup d’élégance. Le 2010 est particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, prometteur. Remarquable 2009, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution. Beau 2008, bien corsé, au nez complexe où se mêlent la griotte bien mûre et la fraise des bois, de teinte grenat soutenu, un vin dense, ample, coloré. Le 2007, avec un nez de sous-bois et d’épices, se goûte très bien aujourd’hui, de bouche riche, tout en arômes, un vin charnu et souple à la fois, aux tanins puissants, de très bonne évolution. 
Goûtez aussi le Castillon Côtes de Bordeaux Château La Gasparde cuvée Prestige 2012, aux notes de fruits rouges mûrs caractéristiques, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’une belle finale au palais, vraiment très abordable. Même propriétaire que le Château La Croix-Toulifaut à Pomerol.

Jean-François Janoueix
37, rue Pline Parmentier - BP 12
33506 Libourne
Tél. : 05 57 51 41 86
Fax : 05 57 51 53 16
Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
www.josephjanoueix.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château CAMBRIEL


Un domaine de 17 ha de vignes en Corbières sur 40 ha au total. Les sols sont composés de structures argilo-calcaires, marnes et graves.

Ce Corbières rouge 2012 est un vin aux tanins très équilibrés, et développe en finale des notes de cannelle et de fruits mûrs caractéristiques (mûre, griotte). Goûtez aussi le Corbières rosé 2013, de belle teinte, à la fois souple et friand, avec cette senteur épicée persistante au palais, et ce savoureux IGP d’Oc rouge Merlot 2012, avec des nuances de violette et de prune fraîche, un vin bien parfumé, bien vinifié, de couleur profonde.

Christophe Cambriel

> Les précédentes éditions

Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012
Edition du 24/04/2012

 



BARDY-CHAUFFERT


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Domaine BROBECKER


Château La BLANCHERIE


Château MIRE-L'ÉTANG


Domaine TOUR SAINT-MICHEL


Château BOUTILLON


Domaine de MONTIGNY


Domaine de GRANDMAISON


Château HENNEBELLE


Château du GRAND-CAUMONT


Domaine ALARY


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château FONTESTEAU


Domaine Pierre MAREY et Fils


Château CROZE de PYS


Jacques ILTIS & Fils


Domaine de L'OLIVETTE


GODINEAU Père et Fils


BOURDAIRE-GALLOIS


Clos BELLEVUE


Domaine de la TOURLAUDIÈRE


Château VAISINERIE


MAS DU NOVI



DOMAINE DE L'AMAUVE


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE PICHARD


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU MONT-REDON



 

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales